Documentation & Tarifs

 

 

 

 

50% de

réduction

 

 

 

 

 

 

Découvrez

notre livre

 

 

 

 

 

Devenir

professeur

 

 

 

 

Accueil  PrésentationLes coursTarifsRecrutementPartenairesContact

  

Pourquoi  Ars-classical fait la différence ?

 

 

Aujourd'hui, l'éducation des enfants est importante ; nos petites têtes blondes ont besoin d'un apprentissage éducatif, ludique, tant à l'école que dans les diverses activités telles que le sport ou la musique.

Pour une activité sportive, vous ne voulez pas confier votre enfant au premier venu par souci qu'il lui arrive quelque chose et pour qu'il soit bien encadré. En ce qui concerne la musique, les critères doivent être exactement les mêmes : la musique est considérée comme un "sport immobile", qui sollicite le corps (même si l'on ne s'en rend pas compte).

La musique est également un langage, au même titre que l'écriture où il faut apprendre l'alphabet ! En musique, cet alphabet est le solfège. Les pédagogies ont beaucoup évoluées ces dernières années et le solfège n'est plus aussi rigoureux, rébarbatif et ennuyeux qu'auparavant. Il reste néanmoins encore un obstacle pour beaucoup, enfants et adultes.

Ars-classical prend en compte tous ces critères et les confrontent dans une pédagogie adaptée pour tous.

L'intégralité de l'école est gérée principalement par une seule interlocutrice, la directrice pédagogique, qui prend en charge les demandes et désidératas des clients et propose alors le professeur le plus qualifié pour la demande. Ainsi, la gestion de l'école ne se trouve pas gérée par une plateforme téléphonique mais par une personne compétente qui connaît le sujet de l'intérieur. Ars-classical, c'est avant tout des professeurs de musique qualifiés et une qualité de services.

 

Qui sont les professeurs ?

Ars-classical est une structure disposant d'un réseau de 500 professeurs sur l'ensemble du territoire. Ces professeurs se doivent de justifier de tous leurs diplômes annoncés dans leur c.v et d'une expérience professionnelle dans l'enseignement de deux ans minimum. Ars-classical est intraitable sur ces critères et peut justifier de ces compétences sur simple demande.

 

Pourquoi Ars-classical propose des tarifs plus élevés que sa concurence ?

Ars-classical propose parfois des tarifs plus élevés que sa concurrence. La différence se situe à l'intérieur de son système : ses professeurs sont salariés, indemnisés davantage que la concurrence et prend en charge l'intégralité des frais de déplacement du professeur. De plus, Ars-classical garantit les qualifications de ses enseignants, sur simple demande.

 

Ars-classical et la concurrence :

Les cours à domicile font depuis quelques mois l'objet de nombreuses critiques "virulentes" parfois non sans raison. Organisés dans le cadre des services à la personne et agréés par l'Etat, les cours à domicile ont été créés pour aider les familles dans l'organisation de leurs emplois du temps, de favoriser le soutien scolaire, de développer l'emploi et de "supprimer" le travail au noir.

Étant donné que les structures de cours à domicile sont suivies par l'Agence des Services à la Personne, on pourrait croire que ces structures font preuve d'un sérieux a toute épreuve. Malheureusement, pour beaucoup et particulièrement pour les plus "importants", tout cela n'est qu'une façade. Une vitrine alléchante, mais qui se préoccupe très peu de la qualité de l'enseignement dispense, notamment pour la musique.

La musique et son enseignement sont très mal connus en France. Pour beaucoup, il existe le Conservatoire ou les écoles de musique municipales, mais là aussi, ces structures sont de moins en moins médiatisées ou soutenues. C'est pourquoi elles bénéficient toujours d'une publicité peu avantageuse. Le Conservatoire est le plus souvent associé à un cadre rigide, conservateur dans lequel la place au "plaisir de jouer" ne compte pas. Cette image était encore très répandue il y a quelques décennies mais aujourd'hui, c'est loin d'être le cas. Depuis une vingtaine d'années, l'enseignement de la musique a changé, se fait plus ludique, moins rigoureux et plus souple. Pourtant, certains parents sont encore fachés avec ce système car eux-mêmes ont été déçus par ce système exigeant. Il est vrai que la musique, comme toute discipline artistique, est exigeante. Il faut beaucoup travailler pour arriver à un résultat convenable et appuyer sur une touche de piano ou pincer une corde de guitare ne suffit pas pour jouer de la musique. Même si le son est produit, il faut acquérir un minimum de technique tant au niveau du doigté que du solfège, car quoi qu'on en pense, le solfège est obligatoire pour tout pratique musicale et les structures ou personnes promettant l'apprentissage de la musique sans solfège ne sont que des "imposteurs". Il y aura un manque, quel qu'il soit, à un moment donné.

Des centaines de professeurs exercent aujourd'hui sur le territoire français. Mais qui sont-ils ? Quelle pédagogie proposent-ils ? Le choix d'un professeur est malheureusement décidé en fonction de ses tarifs. Mais là aussi, attention aux arnaques ! Un vrai professeur, diplômé, enseignant la musique dans une ou plusieurs structures et pratiquant son instrument depuis une quinzaine voire une vingtaine d'année, ne bradera pas ses tarifs, même pour l'amour de la musique... Un vrai professeur possède une pédagogie étudiée, s'adapte à ses élèves, à leurs besoins et à leurs niveaux, se montre patient et propose toujours de quoi stimuler l'intérêt et la pratique musicale. On se doute alors que ce professeur ne va pas travailler "pour la gloire". En moyenne, les tarifs pratiqués par ces professeurs avoisinnent les 30€ de l'heure, déplacement compris, car souvent ce professeur se déplace au domicile de son élève. Si ces tarifs sont inférieurs, c'est que malheureusement le professeur manque de sérieux, de compétences voire d'expériences...

Pour enseigner dans des conservatoires ou des écoles de musiques, ces professeurs doivent être diplômés par un Certificat d'Aptitude ou un Diplôme d'Etat, sachant que ces diplômes sont sur concours uniquement et que ces concours n'ont pas lieu tous les ans.

Ces mêmes professeurs vont alors chercher des élèves particuliers (cela étant équivalent à du travail au noir) et des structures de cours à domicile qui pourraient les employer quelques heures par mois. Ils doivent alors accepter une rémunération moindre mais au moins ils exercent alors pour le compte d'associations ou de structures de services à domicile.

Les structures de cours à domicile comme Ars-classical ont un besoin permanent de nouveaux professeurs, car leur activité s'étend sur tout l'hexagone et que la demande vient tant des grandes villes que des campagnes. Ils doivent alors pouvoir pourvoir à cette demande en un tant record car la concurrence est de plus en plus rude et que pour eux toute demande se transforme en client potentiel.

C'est à ce moment qu'intervient le critère de sélection du professeur. Toute structure de cours à domicile agrémentée par l'Etat se doit de justifier d'un personnel compétent. Le problème est que plus les structures veulent disposer d'un grand réseau, plus le recrutement se fait moins exigeant. L'on est en droit de se demander combien d'entre eux sont vraiment compétents, justifient de diplômes ou possèdent une expérience dans l'enseignement. Pour ces grosses enseignes qui sont en tête des moteurs de recherches sur internet, le niveau de recrutement des professeurs de musique est moyen : un simple DFE (Diplôme de Fin d'Etudes) seulement suffit. Une expérience dans l'enseignement est secondaire, quant à de vrais diplômes comme minimum un DEM (Diplôme d'Etudes Musicales) comprenant plusieurs prix, il va s'en dire que cela n'est pas leur priorité. Le pire est que les parents leur confient leurs jeunes enfants! Voilà comment l'éducation musicale est perçue par ces grandes enseignes, ces leaders des cours de musique, mais certainement pas des professionnels de la musique. A titre d'exemple, chez une autre structure, un professeur de flûte traversière propose une méthode de flûte à bec pour démarrer l'instrument. Tout simplement scandaleur !

En revanche, ce sont des professionnels du commerce redoutable. Pour avoir un cours d'essai ou savoir si un professeur est disponible, il n'y a jamais de problèmes : le cient paye avant et ensuite ils font patienter. Ils promettent même des professeurs qu'ils n'ont pas et débitent le compte bancaire du futur élève pour une simple recherche de professeurs, sans garantie d'en trouver un. Et s'il en trouve un, peut-être s'agit-il d'un étudiant ou d'une personne peu compétente ? Et s'il ne trouve personne dans cette course folle au professeur, vous devez attendre plusieurs semaines, dans le meilleur des cas, pour être remboursé.

C'est un constat bien triste mais bien réel malheureusement. Le plus dur, c'est que les structures sérieuses telles qu'Ars-classical doivent livrer un combat sans merci afin de se démarquer dans cette foire à l'enseignement. C'est pour cela que le but premier d'Ars-classical est de satisfaire à une exigence pédagogique pour le bien être de ses élèves et non de son porte-feuille !

                                                                                                                      


Copyright (c) 2012 Ars-classical. Tous droits réservés.